NeoATP

Nous contacter
NeoATP Automated Test Platform software TestStand

NeoATP : l’interface qui harmonise la gestion de vos tests sous TestStand !

NeoATP intègre les fonctionnalités de TestStand dans une interface LabVIEW qui permet aux utilisateurs d’exécuter des tests automatisés de façon simple et intuitive.

NeoATP inclut plusieurs fonctionnalités qui vous aideront à exploiter au mieux vos stations de test :

Interface épurée Gestion des utilisateurs Statistiques
Catalogue produit Sauvegarde de rapport Archives
Collecte des résultats de test Replication de la base de données Tableaux de bord web

NeoATP Main Menu Platform Test UUT

Tests Automatisés

L’application est flexible et versatile puisqu’elle permet à l’utilisateur de sélectionner la méthode d’identification des produits, que ce soit en scannant un/plusieurs codes à barres, ou en choisissant le numéro de produit à tester dans un liste. Une fois le produit identifié, NeoATP est capable de trouver la bonne séquence à exécuter pour le test de ce produit. Cette capacité d’identification est tout à fait modulable et peut s’adapter à vos besoins en très peu de temps !
Lorsqu’un test est lancé, sa progression peut être suivie en temps réel depuis l’interface de tests automatiques, et les informations concernant les étapes complétées sont affichées à l’écran (statut, résultat de l’étape, limites, temps d’exécution, …).

NeoATP TestStand User Interface Test Platform Execution

Pour chaque étape de test, une interface graphique spécifique peut être affichée afin fournir des informations détaillées et intuitives à l’opérateur. Bien que l’application exécute des tests de façon automatique, l’utilisateur peut, en tout temps, choisir de mettre un test en pause ou d’interrompre son exécution.
À la fin d’un test, tous les résultats obtenus sont sauvegardés et organisés dans une base de données libre de droits. Cette sauvegarde permet de pouvoir calculer tous les KPI nécessaires à la qualification de votre production.

Statistiques

NeoATP offre nativement la possibilité de consulter et d’analyser les données des tests grâce à trois outils statistiques : le Post Mortem, le Production Yield et le First Pass Yield (FPY). Il est également possible d’ajouter d’autres KPI sur demande à cette interface grâce aux données de test sauvegardées.

L’analyse ‘Post Mortem’ permet de visualiser la succession des étapes de tests qui ont servies à qualifier un produit ainsi que ses résultats. Grâce à des filtres pertinents, il est possible de retrouver toutes les informations relatives au test d’un produit particulier (statut Pass/Fail de chaque étapes, résultats de test, limites et durées). Cela permet de retrouver et d’analyser efficacement toutes le flux de test d’un produit spécifique ayant eu lieu sur la station de test.

La statistique ‘Production Yield’ permet d’afficher le pourcentage de produits ayant comme statut de test particulier (Passed, Failed, Terminated et Error) dans un intervalle de temps déterminé par l’utilisateur. Les résultats obtenus sont affichés de manière claire et concise dans un graphique à secteurs.

Le ‘First Pass Yield’  (FPY) permet de quantifier le nombre de produit bons dès la première passe de test. C’est un très bon indicateur de performance du test et de la qualité de la production. Il est également calculé à partir des données en base de données et l’utilisateur peut choisir un intervalle de temps pour lequel le FPY sera calculé. Un graphique montrant le FPY de chaque jour de l’intervalle choisi peut aussi être affiché dans cette interface. Il est alors plus aisé d’analyser les variations du FPY dans le temps.

Catalogue

L’interface Catalogue permet à l’utilisateur de lier un ‘Part Number’ (PN) à une séquence de test. Le PN peut être enregistré sous la forme d’une expression régulière, de sorte que plusieurs variations d’un ‘Part Number’ soient associées à une seule séquence de test (ex: ^MC6.* reconnaitra les PN débutant par “MC6” comme MC6111, MC6234, etc.). Tous les liens entre PN et séquence de test sont stockés en base de données, ce qui permet de les décliner à volonté et de les gérer très facilement grâce à notre interface intuitive.
L’utilisateur peut aussi ajouter des ‘SubParts’ à un ‘Part Number’. Cette fonctionnalité permet de ne tester qu’un ou plusieurs composants d’un produit, sans avoir à tester le produit en entier.
Ce catalogue est utilisé par NeoATP dans l’interface de tests automatiques lorsqu’un produit est scanné pour choisir automatiquement la bonne séquence de test. Si plusieurs séquences sont liées au produit scanné, l’utilisateur pourra sélectionner celle qu’il désire utiliser.

NeoATP Catalog part number handling

Sauvegarde des rapports

Les rapports automatiques générés par TestStand peuvent être automatiquement interceptés par NeoATP pour être archivés en base de données. Ainsi, grâce à l’interface de visualisation des rapports, il est possible de retrouver vos fichiers grâce à une série de filtres permettant de restreindre les résultats par date, par Product Number et par Serial Number. En double-cliquant sur la ligne correspondant au rapport à visualiser, NeoATP récupère le fichier dans sa base de donnée et l’affiche à l’utilisateur. Et cela quelque-soit le format utilisé pour vos fichiers (pour peu que le programme de lecture soit installé sur votre PC).

NeoATP report saving database

Vos rapports ne sont ainsi plus perdus mais archivés en sécurité dans une base de donnée réplicable. Egalement, il est possible de supprimer les rapports du disque dur une fois sauvegardés dans la base de donnée, évitant ainsi l’accumulation de fichiers de rapport.

Réplication de la base de donnée

Une fois activée, la réplication de la base données permet de dupliquer les résultats de test sur une ou plusieurs bases hébergées sur un serveur réseau. Dans l’éventualité d’une perte de connectivité, les données seront accumulées localement jusqu’à la reconnexion du serveur distant puis automatiquement re-synchronisées.

NeoATP base de données Réplication PostGreSQL MySQL SQL Server Oracle SybaseCette réplication fonctionne avec plusieurs moteurs de base de données, comme SQL Server, PostGreSQL, MySQL, MS Access et Sybase. Et cela sans que les moteurs des ces bases soient installées localement sur la station de test (gain en coût de licence). Par exemple, les données peuvent être sauvegardées localement dans une base PostGreSQL et répliquées sur une base SQL Server puis également sur un autre serveur hébergeant MySQL.

La réplication des données peut être effectuée à chaque fin de test d’un produit ou bien être planifiée pour être exécutée à une heure précise. Dans ce dernier cas, les données sont accumulées localement puis répliquées au moment demandé.

Archives

Une autre fonctionnalité utile de NeoATP est qu’il permet aux utilisateurs de stocker des fichiers ou des dossiers dans la base de données. Ces fichiers/dossiers peuvent être liés à un Part Number. Cela rend possible une organisation d’environnement/séquences de test par produit, et la mise en place d’un système de sauvegarde sécurisé directement dans la base de données (plusieurs versions d’une séquence de test liées à un même Part Number). Il est possible de sauvegarder ou de rappeler des archives à tout moment par l’intermédiaire de l’interface d’archives.

Gestion des utilisateurs

NeoATP permet l’implantation d’un système de gestion d’utilisation qui octroie des privilèges aux utilisateurs en fonction du groupe auquel ils appartiennent (opérateur, technicien, développeur et administrateur).

Les utilisateurs peuvent être créés manuellement ou bien automatiquement à partir des sessions Windows du PC hôte. Cette gestion étant directement liée avec celle de TestStand, cela permet d’effectuer des actions particulières dans les séquences en fonction de l’utilisateur connecté sur NeoATP !

NeoATP user management rights

Réalisations

Valider la communication CAN de plusieurs UUTs grâce à TestStand

L’utilisation de LabVIEW et de TestStand nous a permis de formaliser une bibliothèque de fonctions pour l’écriture et la lecture de données sur le bus CAN more »